Arrietty vit avec sa famille sous le plancher d’une vieille maison, car ils ne mesurent pas plus de 5 centimètres. Ils vivent en chapardant des aliments dans la maison et dans le jardin. La seule règle qu’ils doivent respecter est de ne jamais se montrer aux yeux des humains. Mais un jour, un jeune homme malade arrive dans la maison et aperçoit Arrietty.

« La nouvelle merveilles des studios Ghibli », voila ce que l’on peut lire sur l’affiche promotionnelle, et franchement, je dois avouer que c’est exactement cela.

Comme toujours avec les studios Ghibli, les dessins sont absolument superbes et ceux d’Arrietty ne vont pas sans rappeler le maître Miyazaki, spécialement Le château ambulant. Il s’agit d’une histoire fantastique et enchanteresse qui nous ramène au plaisir simple que l’on ressentait étant enfant. On oublie ce qui nous entoure et on se laisse émerveiller par la beauté des images, par la poésie de l’histoire et par la sublime musique.

A signaler également une recherche vraiment amusante dans le domaine de l’utilisation de nos objets du quotidien qui se transforment au contact des chapardeurs.

Vous l’aurez compris, le film est un petit bijou sans pour autant égaler les plus grands Miyazaki.

De : Hiromasa Yonebayashi

Sortie en salle : 16 février

Distribution : Studio Ghibli, Frenetic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*