Livorno, Toscane, 1971. La jeune Anna (Micaela Ramazzotti) remporte un concours de beauté, ce qui provoque la jalousie de son mari et une situation de plus en plus tendue dans la famille. Trente ans plus tard, Anna (Stefania Sandrelli) est mourante, et ses enfants (Valerio Mastandrea et Claudia Pandolfi), toujours marqués par le passé, se retrouvent à son chevet. Pourront-ils oublier et pardonner?

Grand raconteur de l’Italie d’aujourd’hui, le réalisateur Paolo Virzì revient en arrière pour mettre en scène sa ville, Livorno, habitée par des personnages charismatiques et complexes, notamment Anna qui est jouée, dans sa version jeune, par la femme du cinéaste. « La prima cosa bella » est un grand drame familial, mais avec plein d’humour, où la qualité de l’écriture et du jeu des acteurs produit quelque chose de très proche des grands films italiens d’il y a trente ou quarante ans. D’ailleurs, Virzì rend gracieusement hommage au grand cinéma de son pays avec une scène où Anna, engagée comme figurante, fait la connaissance de Marcello Mastroianni et Dino Risi (joué par son fils, Marco). Ah, la nostalgie…

La prima cosa bella

De Paolo Virzì

Avec Micaela Ramazzotti, Stefania Sandrelli, Valerio Mastandrea, Claudia Pandolfi

Distribution: Frenetic

Sortie le 29/06/11

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*