La fleur de l’âge

La petite vie bourgeoise de Gaspard Dassonville (Pierre Arditi) connaît un rythme réglé entre l’animation de ses émissions télévisées et les conquêtes de femmes plus jeunes, jusqu’au jour où son père Hubert (Jean Pierre Marielle) se brise le bassin. Il se trouve alors obligé de l’accueillir dans sa maison et d’engager une infirmière pour les soins de son paternel. Mais le bonhomme est bien peu commode…

LA-FLEUR-DE-LAGE

Dans son premier film, Nick Quinn interroge avec tact et subtilité le rapport entre un père caractériel et un fils égocentrique et l’évolution qu’une jeune présence féminine va exercer sur les deux hommes. Ici, le thème de la vieillesse est attaqué frontalement, sans faux-fuyants ni atténuations. En effet, on apprécie les scènes où Jean-Pierre Marielle pousse un coup de gueule gratuit et méchant et quelques instants plus tard fait preuve de toute la fragilité et le désespoir que peuvent éprouver les membres du troisième âge.

fleur

Parfois bancale, l’histoire nous propose néanmoins des vrais moments d’émotion, de rire ou de larmes. Le principal problème du film vient de la différence d’âge des acteurs (Arditi et Marielle n’ont que 12 ans de différence), ce qui rend, malgré le talent indéniable des acteurs, les prestations moins crédibles. De plus, on peine à voir en Pierre Arditi un séducteur, tant l’homme semble avoir vieilli. Cependant, il faut saluer la performance des acteurs et tout particulièrement celle de Jean-Pierre Marielle, véritable monument du cinéma qui avoisine la centaine de films tournés (notamment deux rôles inoubliables dans Coup de Torchon). Pierre Arditi fournit également une prestation émouvante d’un homme perdu entre deux âges et entre deux femmes.

fleur2

Pour conclure, La fleur de l’âge possède donc des moments de grâce et d’émotions intenses. Cependant, la tension dramatique et comique connaît d’importante baisse de régime tout au long du film, ce qui le place dans la catégorie des productions françaises banales, bien que l’on y sente un grand potentiel.

Réalisateur : Nick Quinn

Acteurs : Pierre Arditi, Jean-Pierre Marielle, Julie Ferrier

Sortie en salle : 1er mai 2013

Distribution : Mars distribution