Very bad trip 3

very

Very bad trip 3 ne répond pas à la même structure que les deux opus précédents. En effet, on n’assiste pas à une cuite mémorable des protagonistes, mais bien à sorte de road trip profondément loufoque et assez ennuyeux. Même si la scène d’introduction dans la prison où l’on assiste à l’évasion grotesque de M. Chow (Ken Jeong) laisse présager un film bête mais agréable, on déchante très vite. On apprécie également la scène du décès du père d’Alan (Zach Galifianakis) dans laquelle la focale laisse la mort dans le flou du second plan, alors que la netteté s’attarde sur Alan écoutant sa musique sans se soucier le moins du monde de la tragédie se déroulant dans son dos.

THE HANGOVER PART III

Malgré ces quelques éléments réussis, le reste du film reste d’une facture scénaristique médiocre. De plus, on enchaîne les lieux les plus excentriques et luxueux sans réelle logique, ce qui nous déstabilise plus que nous impressionne. La fin (sans vous la spoiler) rassemble tous les éléments que l’on peut reprocher au film : un humour gras, une histoire mal écrite et des effets de surprise ratés ou mal introduits.

En résumé, Very bad trip (la saga) constitue l’archétype de la suite de films que l’on rallonge à outrance dans une visée commerciale. Comme c’est dommage !

Réalisateur : Todd Phillips

Acteurs : Bradley Cooper, Ed Helms, Zach Galifianakis, etc…

Sortie en salle : 29 mai 2013

Distributeur : Warner Bros