Si le précédent Léopard d’Or de Locarno, le petit et très modeste « Winter Vacation », n’a pas trouvé de distribution officielle en Suisse romande (sauf des projections spéciales comme au Zinéma), le lauréat de cette année, « Abrir puertas y ventanas », premier long-métrage de la cinéaste suisse-argentine Milagros Mumenthaler, n’a pas le même problème. Pourtant, il ne s’agit pas d’un film nettement meilleur par rapport au précédent, et plusieurs journalistes et spectateurs étaient déçus à Locarno lorsque cette production peu ambitieuse et peu remarquable a gagné le prix principal qui, pour la plupart des présents, appartenait à « Vol spécial » de Fernand Melgar.

De quoi ça parle? Nous avons trois sœurs (Maria Canale, qui a remporté le prix pour l’interprétation féminine, Martina Juncadella et Ailin Salas), qui vivent ensemble et qui ont du mal à s’adapter à la vie de tous les jours après la mort de leur grand-mère. Le récit se déroule sans grandes surprises, et la mise en scène ne montre pas trop de personnalité non plus, quoiqu’il soit possible de voir chez la réalisatrice un certain talent pour la direction des acteurs et une maîtrise de la technique cinématographique qui nous donne de l’espoir pour l’avenir. Sans compter le moment de sublime auto-ironie où les trois filles choisissent le DVD qu’elles vont louer pour la soirée: « Pas un film argentin! ».

Abrir puertas y ventanas

De Milagros Mumenthaler

Avec Maria Canale, Martina Juncadella, Ailin Salas

Distribution: Look Now

Sortie le 19/10/11