Dans un monde fantastico-poétique, Colin (Romain Duris) passe ses journées dans son appartement avec Nicolas (Omar Sy) son avocat-cuisinier et homme à tout faire en attendant les visites de son ami (Gad Elmaleh). Lorsque ce dernier tombe amoureux, Colin décide lui aussi de rencontrer une femme. Ainsi, dans une soirée organisée par Isis (Charlotte le Bon), il aperçoit Chloé (Audrey Tautou).écume2

Adaptation du plus célèbre roman de Boris Vian, l’écume des jours s’annonçait comme un challenge énorme et même impossible selon l’avis de certains. En effet, l’imaginaire de Vian regorge de petits détails, de ressentis prenants et d’inventions géniales. Pour ma plus grande honte, je dois confesser n’avoir pas lu le livre ; ma critique ne sera donc pas influencée par une quelconque déception vis-à-vis de l’ouvrage éponyme.

L’écume des jours surprend en premier lieu par son inventivité et par le résultat peu conventionnel obtenu. En effet, les différents formats utilisés dans ce film comme les caches masquant une partie de l’écran ainsi que le passage progressif de la couleur au noir et blanc déroutent quelque peu le spectateur sans pour autant produire la moindre gêne. En outre, le film nous plonge dans un univers complètement atypique (ce qui me fait penser que l’ambiance du roman a bien été retranscrite) où le réalisateur utilise des procédés comme la déformation de l’image et du son notamment grâce à l’animation en stop motion. Ainsi, chaque objet possède une seconde utilité ou subit une espèce de métamorphose tels que la sonnette ou le piano. Par ailleurs, contrairement à ce que laisse présager les premières minutes, le film se comprend très bien et la narration y est parfaitement claire (peu être trop même).

écume1

Une autre raison de la réussite du film a trait à son casting impressionnant. On y retrouve en effet les noms les plus en vogue du moment. Ainsi, la présence d’Omar Sy, acteur plébiscité et « bankable » depuis l’incroyable succès d’Intouchables, au côté de la coqueluche des français Audrey Tautou ne surprend guère. On apprécie aussi Gad Elmaleh qui prouve une fois encore qu’il n’est pas uniquement bon à faire de l’humour. De plus, Romain Duris crève l’écran comme à son habitude et fournit ici encore une remarquable performance d’acteur. Ceux qui le disent arrogant à la ville n’ont pas forcément tord (je n’en sais rien, je ne l’ai jamais rencontré), mais quel acteur ! Quel talent ! On oublie trop souvent l’actrice Aïssa Maïga qui joue dans beaucoup de films comiques français savoureux comme Les poupées russes ou Prête-moi ta main et qui ici encore interprète son second rôle à merveille. Ainsi, tous les acteurs jouent à la perfection et nous entrainent dans le monde féerique de L’écume des jours.

écume5

Une nostalgie émane immédiatement de ce film, qui traite avec finesse de grands thèmes existentiels. En effet, le film traite de l’amour, de la mort et de la maladie ; il alterne les moments extrêmement tristes et instants joyeux. De plus, l’écume des jours stimule réellement notre réflexion et nous pousse à interroger certains codes de nos sociétés occidentales, comme notre rapport à l’argent, au monde du travail et à la mort. Michel Gondry réalise un film complexe dont chaque plan possède plusieurs niveaux de lecture.

écume3

Pour conclure, l’écume des jours présente un monde poétique (à mes yeux une franche réussite) où beaucoup d’aspects rappellent notre quotidien, alors que d’autres en diffèrent profondément. La grâce et le génie du duo Duris / Tautou à lui seul vaut le déplacement. L’aspect novateur de l’esthétique ainsi que la grande réflexion que soulève son contenu font de ce film une expérience tant psychologique qu’esthétique. Une grande réussite!

écume4

Réalisateur : Michel Gondry

Acteurs : Romain Duris, Audrey Tautou, Omar Sy, Gad Elmaleh, etc…

Sortie en salle : 24 avril

Distributeur : Studiocanal