Seul et triste depuis que son cousin est parti à la guerre, le jeune Sawyer (Nathan Gamble) ne sait plus comment passer le temps jusqu’à ce qu’il fasse la connaissance de Winter, un dauphin dont la queue doit être amputée suite à des blessures. En s’occupant d’elle avec un groupe de vétérinaires, Sawyer se convainc que Winter pourrait avoir une vie normale si on lui construisait une prothèse. Et voilà que fait son entrée un certain docteur McCarthy (Morgan Freeman)…

Jadis un des « Incorruptibles » de Brian De Palma, l’acteur Charles Martin Smith est maintenant plus actif comme réalisateur, quoique ses exploits derrière la caméra passent plutôt inaperçus (sa mise en scène la plus mémorable reste le premier épisode de « Buffy contre les vampires »). Il est fort improbable que grand chose ne change avec son dernier long métrage, qui transforme une histoire vraie en produit pour gamins avec l’ajout de la 3D qui, sauf pour les tous premiers plans tournés dans l’océan, n’est pas tellement utile en termes de narration ou de spectacle. Il est pourtant presque impossible de mépriser ce « Dolphin Tale », puisque les spectateurs idéaux – les enfants – vont sûrement apprécier et le message véhiculé (l’acceptation des handicaps) nous pousse à ignorer une certaine naïveté dans l’écriture. Et puis bon, Morgan Freeman n’est jamais ennuyeux.

L’incroyable histoire de Winter le dauphin (Dolphin Tale)

De Charles Martin Smith

Avec Harry Connick Jr., Ashley Judd, Morgan Freeman, Nathan Gamble

Distribution: Warner

Sortie le 02/11/11