De : Rémi Bezançon

Avec : Louise Bourgoin, Pio Marmaï et Josiane Balasko

Sortie en salle : 28 septembre 2011

Distribution : Gaumont

 

Barbara (Louise Bourgoin) et Nicolas  (Pio Marmaï) s’aiment d’un amour sincère et décident de passer un cap supplémentaire dans leur relation : avoir un enfant. Mais, rien n’est facile, dès le début, ce qui devait être un accomplissement pour Barbara s’avère être un véritable parcours du combattant.

Le réalisateur Rémi Bezançon, que l’on a déjà pu apprécier dans le très réussi Le  premier jour du reste de ta vie, propose une vision très intimiste du cheminement de Barbara de la conception jusqu’à la petite enfance de l’enfant. On est surpris par la grande sensibilité et la justesse dont fait preuve le réalisateur dans un thème aussi difficile à transcrire que celui du ressenti de la mère. Le fait qu’il soit un homme ne rend que plus louable l’exploit de nous faire entrer dans la tête d’une femme.

Les situations sont étonnantes et les dialogues sonnent juste. Une grande part de ce succès vient directement du casting. Louise Bourgoin, inoubliable vamp dans La fille de Monaco, nous livre ici une performance, tout comme Pio Marmaï, acteur brillant dans le décalé La loi de Murphy. Une véritable complicité existe entre les deux acteurs, qui ont réalisé un travail en amont du tournage. Josiane Balasko mérite une mention spéciale pour la grande humanité et le réalisme dont elle fait preuve dans le rôle de la mère. Il faut dire que chaque acteur trouve sa place et son personnage à merveille, ce qui a pour effet immédiat de nous plonger entièrement dans la fiction. La musique colle parfaitement à l’action, à tel point que l’on ne la remarque plus forcément.

Pour résumer : un film sensible et réaliste qui nous immerge dans le quotidien d’une femme et de son entourage proche en évitant les clichés avec brio. Une réussite !