Si on veut voir un bon film d’action, c’est-à-dire un produit avec des scènes de bagarre, des explosions ou des fusillades tournées de manière impeccable, Tony Scott reste un des spécialistes du genre, qu’il soit lui-même le metteur en scène (voir « Top Gun », « USS Alabama » et d’autres encore) ou tout simplement un des producteurs (la récente adaptation cinéma de « The A-Team »). Ceci dit, il y a beaucoup de gens qui disent que ses films sont moins réussis lorsqu’il se sépare de Jerry Bruckheimer, même si, comme son collègue Michael Bay, il a réalisé son meilleur long-métrage sans l’aide du grand producteur (dans le cas de Scott, il s’agit de l’excellent « True Romance »). C’est certainement le cas de « Unstoppable », qui marque sa cinquième collaboration avec Denzel Washington (la même relation qui existe entre Russell Crowe et le frère du cinéaste, Ridley).

Il faut tout de suite préciser une chose: malgré le titre qui fait très BD, « Unstoppable » n’est pas un film de superhéros. Il s’agit, en fait, d’une histoire vraie (!), à savoir les défis face auxquels se trouvent un ingénieur (Washington) et un conducteur (Chris Pine, le nouveau Capitaine Kirk de « Star Trek ») quand un train contenant des produits dangereux se retrouve hors de contrôle et roule à toute vitesse vers des centres peuplés. Une véritable course contre la montre a lieu lorsque les deux décident de faire de leur mieux pour arrêter le train, tandis que leur chefs ont d’autres idées dictées par le profit.

Question suspense et adrénaline, « Unstoppable » est tout à fait mis en scène de façon parfaite, grâce à une combinaison de musique, mouvements de caméra et montage qui figure parmi les meilleurs de la filmographie de Tony Scott. Hélas. Le côté « histoire vraie », qui d’ailleurs n’empêche pas au scénariste de s’amuser avec une série de clichés (le patron incompétent, les héros avec de problèmes familiaux), rend la fin assez prévisible, ce qui veut dire qu’on regarde le film avec peu d’intérêt pour le destin des personnages, aussi parce qu’il n’y a pas de vrai méchant dans cette histoire. Bref, on se trouve face à un film satisfaisant au niveau technique, mais qu’on a pas vraiment envie de voir plus d’une fois, même si on a droit à une explosion absolument spectaculaire et à un Denzel Washington toujours capable de jouer le « action hero » à 55 ans.

Unstoppable
De Tony Scott
Avec Denzel Washington, Chris Pine, Rosario Dawson
Distribution : 20th Century Fox
Sortie le 10/11/10